• Marie BOUTET

LES MOTS SONT DES FENETRES, introduction à la communication non-violente de MARSHALL ROSENBERG

J’aimerais partager avec vous la découverte du livre du psychologue Marshall Rosenberg (1934-2015), Les Mots sont des fenêtres, introduction à la méthodologie de communication non violente.

Qu’est-ce que la communication non violente ?

La communication non-violente est une méthode qui permet d’exprimer ses frustrations, ses peurs, ses reproches ou autres désidératas sous forme positive afin qu’ils soient entendus et surtout pris en compte. L’objectif est de désamorcer les disputes, éviter l’escalade et établir des rapports bienveillants dans la vie personnelle comme professionnelle.





Que raconte ce livre ?

L’auteur nous raconte le cheminement qui l’a mené à la construction de cette méthodologie. Les rencontres qu’il a faites, les situations qu’il a rencontrées ou même subies, ont amorcé une réflexion sur la communication lors de conflits ou de désaccords. Il a constaté à de multiples reprises que lors de disputes il n’y avait plus d’écoute, que les reproches envenimaient les désaccords et les accentuaient. Ce qui, dans un premier temps était un conflit d’ordre matériel ou situationnel, prend une forme personnelle. Les deux parti(e)s laissent alors leurs émotions diriger les échanges jusqu’à en occulter les faits. La communication devient impossible. Marshall Rosenberg observe que cette escalade vers la violence verbale ou physique cache un besoin non satisfait tel que la justice, l’écoute, la considération, etc. Il propose alors un processus pour trouver ce besoin non satisfait et comment le satisfaire : « Les jugements que nous portons sur les autres sont l’expression tragique de nos besoins non satisfaits. » C’est en prenant le temps de les écouter et de les formuler que notre interlocuteur pourra identifier le message et y répondre à son tour.


Comment s’articule le process ?

Le concept de la CNV repose sur quatre fondamentaux : Observation Sentiment Besoin Demande. Ces quatre piliers constituent le fondement de la CNV et sont directement reliés à l'écoute profonde, l'empathie envers soi-même et envers les autres. Au-delà de la méthodologie, Marshall Rosenberg propose une attitude, un mode de communication qui bouleverse les paradigmes et permet un nouveau langage avec lequel chacun peut se donner le maximum de chances d'obtenir ce qu'il souhaite.

Les étapes de la démarche de la CNV :

Observation => J’observe un comportement concret qui affecte mon bien-être (de façon négative ou positive) : « quand je vois / observe / entends / me souviens / imagine ….

Sentiment => Je réagis à ce comportement par un sentiment : « je me sens …. »

Besoin => Je cerne les besoins qui ont éveillé ce sentiment : « parce que j’ai besoin de …. »

Demande => Je demande à l’autre une action qui contribuera à mon bien-être : « je vous demande de / seriez-vous prêt à … »

L’application de ce processus demande de s’exprimer avec sincérité et d’écouter avec empathie.


Pourquoi ce livre m’a plu ?

Mais quelle méthode extraordinaire pour moi ! Exprimer sa frustration sans pour autant blesser l’autre, et surtout prendre conscience que ce qui anime nos désaccords c’est ce que l’autre nous renvoie de nous-même.

J’aime que l’auteur s’appuie sur des situations vécues pour illustrer ses propos. Il expose à chaque fin de chapitre une série d’exercices, clarifie la mise en application avec des cas pratiques. Cette introduction est efficace, les origines sont énoncées sans être développées, les base de la méthode sont expliquées afin de les mettre en œuvre rapidement. C’est un livre qui donne envie d’aller plus loin, en ouvrant un champ des possible et une application extrêmement vaste. C’est en quelque sorte un teaser de la méthode. Au lecteur d’aller chercher plus loin si cet outil lui parle et lui semble pertinent.



Conclusion

L’approche de Marshall Rosenberg me parle, elle trouve résonnance en moi, notamment pour les valeurs sur lesquelles elle repose. Comme énoncé sur l’appréciation, ce livre un teaser qui encourage à aller plus loin. Cette méthode a prouvé son efficacité à de nombreuses reprises, malgré des situations parfois inextricables. L’OSBD est simple par définition mais demande beaucoup de subtilité, de bienveillance et d’écoute pour être appliquée correctement. L’auteur n’hésite pas à montrer de situations qui l’ont mis en difficulté pour illustrer le long chemin que demande une pratique maitrisée. Ce chemin est devant nous ….


#cnv #bilandecompetences #epanouissementprofessionnel #communication


36 vues0 commentaire