• Marie BOUTET

Mon premier accompagnement vers une reconversion, où en est-on 3 ans après ?


Lors des entretiens préalables, l’une des questions récurrentes porte sur l'issue d'un bilan. Ai-je accompagné de nombreuse reconversions ? Ai-je un exemple à raconter ? Ont-elles aboutie ? Outre ma propre reconversion, que j’estime plutôt réussie ou tout du moins aboutie, j’ai une belle illustration avec de récentes nouvelles.



D'excellentes nouvelles !

Lundi dernier j’ai reçu un message d’une bénéficiaire que j’avais accompagnée en 2019. Elle m’annonçait qu’elle venait de signer un CDI et elle souhaitait partager cette excellente nouvelle avec moi. Ce CDI représente l’aboutissement d’un long cheminement, de persévérance, de ténacité. C’est également une nouvelle vie professionnelle davantage en adéquation avec la personne. Il s’agit également d’une confiance retrouvée non seulement en soi mais aussi dans la possibilité d’exercer un métier plaisir et pas seulement alimentaire.



Une situation qui semble inextricable au départ ....

Lorsque nous avons commencé l’accompagnement, sa situation était difficile, elle cumulait deux boulots alimentaires, peu gratifiants aux vues de ses centres d’intérêts et de ses capacités. L’objectif de ces deux postes étaient de pouvoir payer les factures et rester indépendante. Au sein de la principale structure qui l’employait, il n’y avait aucune possibilité d’évolution en interne. Elle ne ressentait plus aucune motivation et enchainait les arrêts maladie. Elle avait perdu confiance en elle et ne voyait pas de possibilités pour sortir de cette situation.

Nous avons alors commencé à travailler ensemble sur son parcours, sur ses intérêts professionnels et ses compétences. Au fil des séances, nous avons fait ressortir des souvenirs enfouis. L’un d’entre eux a été déterminant pour la suite. Ce souvenir a généré une grande émotion car il lui a permis de retrouver la sensation d’avoir été heureuse dans un travail pendant quelques semaines et croire qu’il était possible d’exercer un métier épanouissant. Nous avons décortiqué ce souvenir, nous avons identifié ce qui le constituait, en quoi consistait ce travail ainsi que les motivations sur lesquelles il s'appuyait. Les fondations d’un projet professionnel étaient là. Et nous avons reconstruit petit à petit la confiance. Elle a obtenu sa rupture conventionnelle et a passé avec succès les différentes étapes de sélection pour intégrer l’école de son choix.



Une avancée professionnelle oui ... mais pas que !

Dans le même temps, elle a effectué une reprise en main de sa vie. Elle a repris des activités de loisirs qu’elle avait mis de côté en même temps que ses rêves d’épanouissement. Une renaissance ! Quel plaisir de voir un sourire de bonheur, des yeux pleins d’espoir. Au fur et à mesure que son projet professionnel prenait forme, un profond changement s'est opéré, elle a découvert qu'elle avait le droit de choisir, de faire des choses pour elle, d'avoir une vie sympa, éprouver du plaisir à travailler. Elle a terminé première de sa promotion avec les félicitations, ses stages se sont très bien passés et lui ont confirmé qu’elle avait fait le bon choix. Elle a trouvé sa place et elle se reconnait dans ce qu’elle fait. Pour vous donner une idée de l'énorme virage qu'elle a amorcé : elle est passée d'un métier technique du secteur de la sécurité au secteur de la culture en intégrant une bibliothèque nationale.




Ce que cet accompagnement m'a apporté

C’est un magnifique parcours à plusieurs titres. Il s’est fait en surmontant des passages difficiles et désagréables, de l'implication, de la persévérance, de l’envie, de la confiance mutuelle et du travail. D’un point de vue personnel, cet accompagnement m’a beaucoup touché. C’était d’abord l’un de mes premiers, la situation et la personne étaient émouvantes. Je voyais en elle tellement de qualités et de potentiel, j’avais envie qu’elle aussi s’en rende compte et qu’elle prenne conscience qu'elle pouvait prétendre à ses rêves. Sa belle réussite est pour moi une grande joie, je sais pourquoi j’ai choisi ce métier et ce type de parcours me rend au centuple le travail fourni lors de l’accompagnement. Ce n’est pas tant la reconnaissance que me témoigne la personne qui me rend heureuse mais qu’elle ait pu trouver et construire son propre épanouissement professionnel. Je lui ai tenu la main pendant quelques mois, et lorsque je la lui ai lâchée elle a continué seule et confiante, c’est sa victoire !




63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout