• Marie BOUTET

J’ai aimé Imparfaits, libres et heureux de Christophe André.

Dernière mise à jour : 16 mars


C’est le premier livre de développement personnel que j’achetais, c’était en 2002. J’avais écouté l’interview d’un célèbre présentateur qui expliquait à quel point il ce livre lui avait permis de s’accepter, de lâcher prise. Je découvrais également Christophe André, qui n’avait pas encore atteint la reconnaissance populaire qu'on lui connait.


Ce livre détricote simplement les rouages de l’estime de soi, de manière abordable. Le langage est simple. Je me retrouve dans les situations d’estime de soi défaillante que nous subissons parfois. Et sous forme d’interrogations, de mise en lumière des faits, Christophe André nous démontre comment remuscler progressivement cette estime de soi. Parce que oui, ça se travaille, ça n’est pas inné, il n’y a pas de miracle. A chaque fin de chapitre, il expose des solutions pratiques et tangibles, dans lesquelles chacun(e) peut se retrouver.

L’auteur me permet de faire un pas de côté, de dédramatiser, de remettre au centre ce qui est important et ce qu’il l’est moins, d’apprivoiser mon ressenti par rapport au regard des autres. Car oui, mon souhait premier est d’obtenir l’approbation de l’autre quel qu’il soit. J’ai ainsi appris à me détacher ce cette injonction que je me mettais de correspondre à une attente, pour m’autoriser à être moi, et seulement moi.

Même s’il y a encore beaucoup de chemin à faire, ce livre m’a permis d’avancer et de progresser. Il a été un premier pas vers la voie professionnelle que j’ai choisi, une inspiration. Et aujourd’hui, il fait encore partie des ouvrages que je recommande régulièrement à mes accompagné(e)s et à mon entourage.


Accepter d’être ordinaire c’est extraordinaire !

21 vues0 commentaire