• Marie BOUTET

Et si nous parlions de la synthèse ?


C’est quoi une synthèse de bilan de compétences ?

Le début d’un bilan, c’est le flou, c’est un peu la boite d’un nouveau puzzle que l’on ouvre, les pièces sont en désordre, en attendant d’être assemblées les unes avec les autres pour donner une image concrète. Le bilan peut être comparer à ce puzzle, on ouvre la boite, on trie les pièces, on les assemble pour donner forme au projet. La synthèse reprend ces différentes étapes jusqu’à l’assemblage final de ce puzzle qu’est le projet professionnel.

Le document de synthèse est à la fois l’aboutissement du bilan de compétences et un document officiel. Le/la bénéficiaire pourra la lire et la relire, notamment, dans les périodes de doute dans la concrétisation de son projet. Et c’est un document officiel qui reprend l’ensemble des échanges conseiller/bénéficiaire afin de nourrir le(s) projet(s) élaboré(s) par le/la bénéficiaire. Un document obligatoire également, que le/la conseiller(ère) remet à son/sa bénéficiaire à la fin du bilan de compétences comme l’exige la circulaire du 19 mars 1993.

La synthèse est le reflet du parcours du bilan : riche en émotions, en découverte, prise de conscience, etc. C’est également la fin du parcours, une étape qui se termine et un chemin qui a été parcouru. Le petit coup d’œil sur ce chemin parcouru peut être puissant et décisif pour la suite.



Quel est son objectif ?

Le plus souvent, la synthèse est destiné à un usage interne et personnel, mais elle peut également avoir usage externe pour permettre au/à la bénéficiaire de valoriser sa personne, ses compétences, ses atouts dans un projet de mobilité interne par exemple ou bien pour faire une demande de financement de formation auprès d’un employeur ou d’un organisme.

Il y a deux façons de rédiger la synthèse, soit le/la conseiller(ère) rédige intégralement la synthèse, soit le/la conseiller(ère) et le/la bénéficiaire le font en corédaction.



Que contient la synthèse ?

Dans l’ordre, on retrouve les différentes étapes depuis le contexte, le parcours, les objectifs puis les éléments du bilan qui mènent à la pertinence du/des projet(s).

Les compétences métiers et transversales ainsi que les forces seront mis en avant en tant que points d’appui. L’analyse approfondie de la/les piste(s) sera également démontrée : les ressources documentaires utilisées, le résultat des enquêtes (métier et/ou formation), offres d’emploi, etc. il est également important que les freins et obstacles identifiés soient posés et que des solutions soient proposées.

La partie projet se termine sur l’élaboration conjointe d’un plan d’action à court, moyen et long terme, la dynamique du bilan va ainsi pouvoir se prolonger au-delà des entretiens, afin que le projet voie le jour. Pour reprendre la métaphore du puzzle, il manque encore quelques pièces à assembler et au bénéficiaire de terminer cet assemblage afin de prendre pleinement possession de son avenir professionnel.



Et pour conclure ....

J’ai pour habitude de conclure la synthèse de mes bénéficiaires par deux points plus subjectifs :

Je leur demande leur ressenti et leurs apprentissages, et je les pose par écrit

Je les remercie de leur confiance en laissant la part belle à mon ressenti et aux encouragements pour la suite.

Ce moment est important que le rendez-vous de remise de la synthèse. C’est à la fois la fin d’un cycle, le début d’un nouveau, le bilan du bilan et la fin d’une relation, certes professionnelle, mais qui amène souvent avec elle de belles rencontres.


#bilandecompetence #epanouissementprofessionnel #sèvres #villedavray #chaville #cpf


20 vues0 commentaire